Header Image

FOCUS : QUAND LA NATURE REPREND LE DESSUS

QUAND LA NATURE REPREND LE DESSUS

 

Voyager à la recherche de lieux abandonnés repris par la nature, pour photographier toute la poésie de ce processus presque magique, telle est la quête de Jonk. Aujourd’hui, il en a visité plus de mille cinq cents dans une cinquantaine de pays et sur quatre continents. Il a reçu de nombreuses distinctions dans des concours internationaux reconnus et exposé partout à travers le monde.
Voir la nature reprendre ce qui a été sienne, réinvestir par des fenêtres cassées et des fissures les espaces construits puis délaissés par l’homme jusqu’à les engloutir totalement, est fascinant. Ce thème s’est imposé naturellement à Jonk par la conscience écologique qui l’anime depuis son plus jeune âge et la force du message qu’il porte : la question de la place de l’homme sur terre et de sa relation avec la nature. Cette dernière est plus forte et, quoi qu’il advienne de l’homme, elle sera toujours là. A partir de 2018, Jonk publie la série de livres Naturalia, Chronique des Ruines Contemporaines (dont le volume II est préfacé par Yann Arthus-Bertrand). Il cherche à éveiller les consciences, sans jamais être pessimiste. L’homme construit, l’homme abandonne. A chaque fois pour des raisons qui lui sont propres.
La nature n’a que faire de ces raisons. Une chose est sûre, quand l’homme part, elle revient et reprend tout. Le poète Léo Ferré disait « Avec le temps va, tout s’en va ». Ainsi, quand la nature et le temps auront recouvré ce que l’homme abandonne, que restera-t-il de notre civilisation ?

Retrouvez l'intégralité de notre Focus et ses images ci-aprés : LA NATURE REPREND LE DESSUS

Bannière abonnement

Abonnez-vous à notre magazine !

Version papier qualité luxe

Disponible à l'unité ou à l'abonnement

Top